Parmi ses pôles d'intérêt dans les sciences du langage, Loïc Depecker a un goût particulier pour l’étude des vocabulaires scientifiques et techniques. Cette spécialisation résulte notamment des travaux qu’il mène depuis plus de 30 ans dans les commissions de terminologie en France et à l’Afnor. Outre ses enseignements actuels, depuis la première année d’université jusqu’à la thèse, qui portent principalement sur les questions de lexique, de sémantique, de syntaxe et d’histoire de la langue française, il a créé à la Sorbonne un séminaire inédit de master 2 recherches en sciences du langage, intitulé « Politique linguistique et aménagement des langues : création d’un champ scientifique». Fruit de son expérience en matière de politiques d’aménagement des langues dans le monde, auxquelles il collabore notamment avec les pays francophones, lusophones et hispanophones.

Université de la Sorbonne, sciences du langage - Entretien

 

Les thèses

Loïc Depecker a soutenu deux thèses d’université :

Première thèse en sciences du langage (École normale supérieure, Université de Paris VII, 1994) :

L’histoire des commissions ministérielles de terminologie en France (1970-1993) (Prix Pierre Larousse 1995). Thèse publiée chez Armand Colin en 2001 sous le titre L’invention de la langue, Le choix des mots nouveaux (Prix Logos 2001).

Deuxième thèse en sciences du langage (Habilitation à diriger des recherches) (Université de la Sorbonne, 2000) : Entre signe et concept : éléments de terminologie générale (Presses de la Sorbonne nouvelle, 2002). Ouvrage théorique où Loïc Depecker, s’appuyant sur les travaux menés à l’Afnor et à l’ISO, met en place une théorie des vocabulaires spécialisés, ouvrant de nouvelles voies pour le traitement des néologismes techniques et scientifiques.

Université de la Sorbonne, microdictionnaires des étudiants en traduction